top of page

L’Afrique à la croisée des technologies émergentes

Editorial

Grégoire NDJAKA, Directeur Général de l’UAR

14ème Assemblée Générale de l'UAR, 16-20 mai 2023, Abuja, Nigéria.

Il y a quelques semaines, une photo du pape François a défrayé la chronique sur la scène mondiale. L’image du Souverain Pontife habillé en doudoune XXL, lunettes aux yeux, un crucifix au cou, et une Calotte bien vissée sur la tête a été partagée par des milliers d’internautes, au point de choquer certains puristes. (Il est inhabituel de voir un pape dans un style swag, vêtu comme un rappeur).


Parfaitement réaliste, cette photo a pourtant été créée de toutes pièces par l’intelligence artificielle grâce au logiciel MIDJOURNEY accessible en ligne via le forum Discord. Voilà le monde dans lequel nous naviguons aujourd’hui. Un monde dans lequel tout semble vrai, à priori, et pourtant !


Aujourd’hui et de plus en plus, des fausses informations provenant de sources conventionnelles ou non s’imposent dans l’espace public du fait de la vitesse de propagation de celles-ci. Et rien ne semble les arrêter. Les outils de vérifications classiques sont devenus obsolètes. Les radiodiffuseurs africains doivent désormais recourir à des moyens de vérification plus sophistiqués pour rester compétitifs sur le marché des contenus. C’est l’un des défis majeurs auquel est confrontée la radiodiffusion dans son entièreté. Comment extirper le vrai dans le flot d’informations qui inondent nos smartphones, tablettes, Thinkpad ?

L’intelligence artificielle qui va plus vite que son ombre.

Il y a plusieurs années, nous avons entamé le processus de modernisation de nos entreprises de presse. En témoigne les foras et symposiums organisés par l’UAR sur des sujets aussi pointilleux que la transition de l’analogique au numérique (Dakar, février 2017, Kigali, mars 2018), l’utilisation des nouveaux médias dans les salles de rédaction, médias et diversités (Marrakech, mars 2019), (Dakar, mai 2022), etc. Ces rencontres nous ont permis d’impulser une dynamique de transformation et de nous arrimer à la nouvelle donne technologique dans un monde en pleine mutations.

Cependant, malgré ces réalisations, nous sommes confrontés à des défis de taille. Désormais, les grandes entreprises technologiques telles que Google ou META (Facebook, Instagram) investissent dans le secteur de l'Intelligence Artificielle pour offrir, elles aussi, des services de production de contenus rapides et efficaces. Que peut une chaine de télévision nationale africaine face à des mastodontes comme Facebook ou Twitter, avec des milliards d’abonnés capables de faire circuler une information en un temps record ? Alors que la technologie continue de se développer rapidement, les radiodiffuseurs africains peuvent-ils satisfaire leur audimat devenu de plus en plus frivole? That’s the question !


Aux défis de la digitalisation qui reste timide dans certains de nos pays s’ajoute désormais la concurrence imposée par l’intelligence artificielle. Qu’on le veuille ou non, l’IA est en train de transformer le paysage médiatique mondial. Les radiodiffuseurs africains peuvent-ils rester en marge de cette transformation ? Ou alors, faut-il trouver des moyens de s'adapter à ces changements et fournir des opportunités de formation et de réorientation professionnelle au personnel en place ?


L’Assemblée générale de l’UAR qui se tiendra du 16 au 20 mai 2023 à Abuja au Nigéria sous le thème : « Impact et défis de la radiodiffusion africaine dans la transformation digitale du monde », nous donne ainsi l’occasion de mener la réflexion.




댓글


Posts à l'affiche
Posts Récents