top of page

Transformation numérique: une nouvelle ère d'évolution axée sur l'audience

ABU-RAI DAYS22


Transformation numérique - Une nouvelle ère d'évolution axée sur l'audience

2ème journée- 5 juillet 2022


SUPERPANEL

Transformer la radiodiffusion de service public

Défis et opportunités de la révolution numérique

Membres du Panel

Marinella Soldi, Présidente RAI-Italia (Voir Photo)

Javad Mottaghi, Secrétaire Général, Asia-Pacific Broadcasting Union - ABU

Noel Curran, Directeur Général, Union Européenne de Radiodiffusion- UER (via zoom)

Grégoire Ndjaka, Directeur Général, UAR

Iman Brotoseno, Président-DG TVRI, Indonesia



CI-DESSOUS LA PRESENTATION DE

M. GREGEOIRE NDJAKA

DIRECTEUR GENERAL

UNION AFRICAINE DE RADIODIFFUSION



TRANSFORMATION NUMÉRIQUE EN AFRIQUE

Aucun média de masse dans le monde ne peut fonctionner en marge de la transformation numérique. En Afrique comme sur n'importe quel autre continent, la transformation numérique devient rapidement un besoin stratégique pour les médias. Les progrès technologiques ont déplacé le marché de l'audience au-delà des mesures traditionnelles.


À l'UAR, les organisations membres ont compris la nécessité de passer au numérique en ces temps difficiles. Aujourd'hui, ils peuvent être identifiés sur le World Wide Web.

Sur la capture d'écran ci-dessous, vous pouvez voir le logo de nos membres actifs. Si vous allez sur le site de l'UAR et tapez www.uar-aub.org dans la section « Membres », cliquez simplement sur l'un de ces logos et vous serez redirigé vers les différents sites des membres.

Les membres de l'UAR sont présents sur les réseaux sociaux les mieux connus comme Facebook, Twitter, Instagram, Tik Tok, Snaptchat, Telegram, Youtube, etc. Certains d'entre eux sont bien positionnés avec des pages mises à jour qui comptent des millions de followers même si d'autres sont encore à la traîne.


Mais si les organisations de médias pensent qu'elles ont déjà achevé leur transformation numérique simplement parce qu'elles apparaissent sur les navigateurs de recherche, alors elles se trompent !

Le progrès n'attend personne et les consommateurs africains développent des choix sans précédent en termes de technologies et de plateformes accessibles qui distribuent des contenus pour leur satisfaction.

Pour rester compétitives aujourd'hui, nos Chaînes Radio et TV ne doivent pas s'en tenir aux seuls modes de diffusion traditionnels. Au-delà de la mission de collecte, de traitement et de diffusion de l'information, les Radios et Télévisions Africaines développent de plus en plus des stratégies pour mieux valoriser leurs contenus à travers le web afin de toucher une audience mondiale.


APPUI AUX ORGANISMES MEMBRES

Consciente des besoins et des préoccupations de ses Organisations Membres, l'UAR a développé son propre réseau d'échange de contenus basé sur la Technologie Intégrée des Personnes et des Processus (IPP). Dotée d'une infrastructure de cloud computing hybride, la plateforme permet l'échange de contenus audio et vidéo. Elle dispose également d'un volet marketplace intégrant les systèmes AWS (pour la vente de contenus audiovisuels).


Cette solution pérenne est adaptée à la demande des adhérents qui peinent à obtenir des contenus précis et de qualité pour leurs Télévisions. L'UAR a façonné sa plate-forme comme un réseau de partage de contenu qui se présente comme un lieu commun propice à travers lequel les membres peuvent obtenir des informations crédibles sur le continent.


De plus, l'UAR a entrepris de développer sa propre plateforme OTT (Over-the-top) dans le but de créer un cadre commun de distribution de contenu qui contribuera à la véritable transformation numérique de ses membres.

Traditionnellement, la diffusion vidéo était accessible sur un téléviseur via le satellite ou le câble. Cependant, avec une configuration de diffusion OTT, les téléspectateurs auront la possibilité d'utiliser un téléviseur intelligent, un smartphone, une tablette, un ordinateur portable ou un ordinateur compatible Internet.


DES DIFFICULTÉS

Malgré ces solutions de promotion, les diffuseurs africains traversent de nombreuses difficultés :

Manque d'infrastructures techniques appropriées pour la création de contenus web

Bande passante insuffisante qui ne permet pas le téléchargement et la diffusion de programmes de haute qualité à un large public

Mauvaise connexion à Internet dans les zones rurales

Difficultés de stockage des données

Manque d’études d’audience pour adapter les programmes aux aspirations des jeunes

Manque de personnel maîtrisant les nouveaux métiers offerts par le monde numérique

Manque de personnel dédié aux métiers du numérique

Manque de stratégies de communication adaptées pour promouvoir les contenus numériques

Manque de compétences sur le droit d'auteur et la protection intellectuelle des contenus audiovisuels diffusés en ligne.


PERSPECTIVES

Encourager les études d'audience pour adapter les programmes au jeune public ;

Former les personnels dédiés aux métiers du numérique ;

Adapter les stratégies de communication pour promouvoir le contenu numérique ;

Offrir aux radiodiffuseurs la possibilité de ratifier le projet de traité de l'OMPI sur la protection des organismes de radiodiffusion.

Je vous remercie de votre aimable attention !



Téléchargez le programme

ABU-RAI-DAYS-Draft-AGENDA-
.pdf
Download PDF • 129KB





Comments


Posts à l'affiche
Posts Récents