top of page

COP 28: les délégués africains exigent un financement pour le climat et combustibles fossiles


Lors de la cérémonie d'ouverture officielle de la COP 28, le président de la COP, le Dr Sultan Ahmed Al Jaber, a plaidé en faveur de la confiance, de la détermination, du partenariat et du pragmatisme en tant qu'éléments essentiels au succès de la COP 28. Il a encouragé les délégués à ouvrir la voie et à garantir l'inclusion du rôle des combustibles fossiles dans une transition juste.


Il a demandé aux délégués de faire preuve de flexibilité, de trouver un terrain d'entente et de ne jamais perdre de vue l'étoile polaire, qui est à 1,5 degré Celsius, lorsqu'ils entament les négociations.

Le financement climatique, note-t-il, n'est pas disponible, accessible ou abordable, promettant que la présidence de la COP débloquera le financement climatique pour garantir que les pays du Sud n'aient pas à choisir entre le développement et l'action climatique.


Le Dr Sultan insiste sur le fait que les pertes et les dommages doivent être réparés tandis que l'adaptation et l'atténuation doivent être au cœur de toutes les actions, encourageant les pays à combler le déficit financier, en plaçant la nature, la vie et les moyens de subsistance au cœur des plans nationaux.


Réagissant au discours d'ouverture du président de la COP 28, certains délégués du continent africain disent attendre des négociateurs qu'ils soutiennent les efforts des pays en développement qui ont besoin de ressources provenant d'investissements dans le pétrole et le gaz, y compris le Nigeria qui envisage d'utiliser le gaz comme énergie de transition pour financer ses programmes sur le changement climatique.


Au-delà des promesses, les délégués anticipent des actions réelles et concrètes pour honorer les engagements de financement climatique déjà pris, en particulier celui de cent millions de dollars par an du nord développé, au sud, en développement.


En faisant pression en faveur du financement climatique, les délégués attendent des dirigeants du continent africain qu'ils soient prudents et responsables dans l'utilisation des fonds, contre la tradition de mauvaise gestion des ressources qui tourmente la région depuis longtemps.


Pour plus d'informations sur la COP 28, abonnez-vous à notre plateforme d'échange de contenus

Commentaires


Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
bottom of page